Derrière les 3 Ironmans d'Olivier Philippe, un coach Michael Lecuivre de Fit-Tri.





 Olivier Philippe (team FMR) est actuellement en tête du classement mondial des Ironmans (AWA) dans sa catégorie 40-44 ans, après avoir réalisé 3 Ironmans en  4 mois.

Derrière l'exploit d'Olivier, il y a du materiel, de la motivation et  surtout une préparation sans faille, orchestrée par Michael  Lecuivre, coach et fondateur de FIT-TRI.com

  portrait mika fit tri

L'occasion pour nous de l'interroger sur cet exploit et sur la correction posturale de nos tenues:

Sken: "Bonjour Michael, peux tu te présenter brièvement ?"

Michael :"Bonjour, je suis Michael LECUIVRE, entraîneur de Triathlon, head Coach de la structure FIT-TRI.COM. Agé de 42 ans, triathlète depuis plus de 20 ans et entraîneur depuis plus de 15 ans , j'ai suivi un cursus de formation de préparateur physique dans un premier temps (expérience de 6 ans dans le domaine...dans ma jeunesse) avant d'entamer le parcours de formation d’entraîneur en Triathlon (DEJEPS mention Triathlon). Véritable passionné à la fois de la discipline (que je pratique toujours activement) et de la transmission du savoir, j'ai réussi à faire de ma passion mon métier!"

Sken :" Qu'est ce qui te plait dans ton metier ?"

Michael :"C'est une passion qui me permet de m'adresser à des athlètes de tous horizons et de tout niveau. Je me dois donc de m'adapter au maximum à l'exigence de chacun et à son niveau d'expertise: c'est un super challenge, qui exige cependant d'être un expert, sachant mettre ses connaissances à la disposition aussi bien d'un compétiteur averti qu'à un athlète découvrant complètement la discipline...

 Sken: "Peux tu nous parler de ton approche  la préparation ?"

Michael : "Lors de la recherche de l'optimisation des performances, il existe une multitude de facteurs sur lesquels un entraîneur peut aider un athlète à progresser. En particulier en course à pied, où les triathlètes, selon leur pratique (courte ou longue distance), n'ont pas les mêmes "habitudes". Or, les athlètes se focalisent surtout sur les paramètres "physiques" pures, c'est à dire la sacro-sainte VMA et l'endurance, avec des proportions différentes selon les affinités avec les distances. Mais ce n'est pas pour rien qu'il existe un adage commun à toutes les disciplines "Entrainer, c'est observer"... Et parfois, remplacer une séance de course à pied "dure" style VMA par une séance de technique peut se révéler beaucoup moins fatiguant et surtout beaucoup plus bénéfique que n'importe quelle séance.

Les athlètes spécialistes des longues distances cherchent souvent  à optimiser leur performance sur le plan physiologique en s’entraînant en force et/ou en endurance. Or, en s'y penchant d'un peu plus près, diminuer "le coût énergétique" sur chaque discipline est souvent plus simple que de progresser sur des paramètres physiologiques..."

Sken: "Et à propos d'olivier Philippe ?"

Michael : "J'ai la chance de travailler avec un athlète exceptionnel, Olivier PHILIPPE. Triathlète au parcours un peu atypique, dans le sens où il n'est pas un ancien spécialiste d'une des trois disciplines du triathlon, issu du milieu du culturisme, Olivier est doté d'un excellent gainage et d'une excellente connaissance de son schéma corporelle. Il a d'ailleurs énormément travaillé en solo sur sa foulée.

Il bénéficie aujourd'hui de la technologie Sken qui est un atout indéniable lors de ses sessions d’entraînements longues et lors de toute sa saison 2016, où il a couru pas moins de 3 Ironmans en 4 mois, tous en moins 3h20!

La plus belle preuve est cette vidéo tournée lors de l'IM Nice (le premier en 2016): lors du 3ème aller-retour, Olivier double des concurrents et si on observe bien, tout le monde n'a pas exactement la même position ! Or, la position du haut du corps est déterminante dans l'efficacité de la foulée et dans son coût énergétique !

 

L'apport de la tenue SKEN intervient alors majoritairement sur l'aspect sensoriel: un athlète subissant une fatigue extrême va voir sa musculature profonde se "relâcher" par manque de concentration, et par la mobilisation de l’énergie à alimenter les membres locomoteurs. Et c'est là que SKEN intervient: par sa composition et sa technologie, la tenue vient se poser comme un "rappel" en permanence de la position correcte. En position redressée, la tenue se fait oublier... En fin de séance, lorsque la position se dégrade, elle vient rappeler à l'athlète que sa position est en train de se modifier, et l'athlète peut ainsi AGIR VOLONTAIREMENT sur ce qu'il ne peut contrôler visuellement lui-même! Ce système pourrait pratiquement s'apparenter à un système de triche officielle autorisée! C'est comme si on se promenait avec son coach qui vous dirait "Attention à ta position, redresse les épaules, tu es en train de dégrader ta technique"... Magique non?

  Sken: "Merci Michael, mais peux tu nous commenter les données d'Olivier ?( données embarquées puis extraites et reconsolidées par Michael):"

NOM

PHILIPPE

Prénom

Olivier

 

 

 

 

 

DATE

24/09/2016

28/08/2016

05/06/2016

30/08/2015

COURSE

IM MALLORCA

IM VICHY

IM NICE

IM VICHY

TEMPS GLOBAL

09:43:44

09:23:34

10:05:48

09:38:13

TEMPS MARATHON

03:21:52

03:19:50

03:16:55

03:17:17

SCRATCH

137

84

193

52

AG

21

15

39

8

% 1er AG TOTAL

+9,05% du 1er

 

+9,53% du 1er

+11,1% du 1er

% 1er AG MARATHON

+14,33% du 1er

 

+14,85% du 1er

+10,8% du 1er

MARATHON:

 

 

 

 

ALLURE MOYENNE

4:48

4:58

4:47

4'55

FC MOYENNE

154

150

154

157

CADENCE MOYENNE

188

187

N/A

N/A

Foulée Moyenne

1,10

1,12

N/A

N/A

 

 

Michael: " Voici les faits importants: 

3 IM en 4 mois, dont les 2 derniers à 5 semaines d'intervalle. 2 "SUB 10", ce qui signifie moins de 10h pour effectuer les 3.8km de natation, 180km de vélo et les 42 km du marathon.

La cible prioritaire (objectif A) était l'IM VICHY, puisque réalisé en 2015 donc avec des points de repères (parcours identique), avec volonté de se qualifier pour l'IM HAWAII, championnat du monde de la distance...

A vichy, le marathon est réalisé après un énorme vélo (4h46) sur un parcours où il n'y a pas eu de répit, et des conditions météos très dures (chaleur et vent sur toute la journée). Ceci explique surement la diminution de son rendement sur le marathon. Par contre, cela reste tout de même sa meilleure marque chronométrique sur les 3 IM de la saison (9h23'34").

 Au niveau du marathon pur, son meilleur temps "brut" est réalisé à Nice mais de mon point de vue, la perf' la plus remarquable est celle de Mallorca ! En effet, pour la 3ème fois de l'année, Olivier termine son IM par un marathon avec une régularité exemplaire: il conserve sa cadence de foulée et son amplitude entre Vichy et Mallorca, ces 2 courses étant séparées uniquement de 5 semaines !!! De plus, il réussit à quasiment égaler sa meilleure allure moyenne sur l'épreuve (en 4'48/km, pour 4'47/km à Nice).

L'apport de la tenue a été primordial sur plusieurs points:

  • rappel des fondamentaux au niveau technique, que ce soit à l'entrainement et bien sur en course (image de IM NICE & VICHY)
  • diminution du coût énergétique de la course à pied sur les 3 Ironmans (= voir les FC moyennes sur les 3 marathons 2016!!!)
  • diminution du temps de récupération entre les épreuves via une posture optimale sur les épreuves et donc une diminution des traumas dues à la course à pied
  • un constat s'impose également: la foulée d'Olivier ne s'est pas dégradée au fil de la saison, et ce malgré la fatigue!

MERCI SKEN!!!"

Sken: "Merci Michael."

Vous aussi profitez d'un coach hors norme et passionné que ce soit pour le running, le vélo ou le triathlon: une seule adresse: fit-tri.com. 



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.